Champagne pour les autres 


Oh combien de fétards, combien de noctambules
en ce soir de fête, dans les rues déhambulent.
Combien de travestis, de reines de la nuit,
de joyeux alcooliques qui veulent tromper l'ennui.

Sur des musiques branchées, ce petit monde s'éclate,
juste parce qu'aujourd'hui, c'est l'heure, c'est la date.
Superbe célébration que celle du nouvel-an :
Bonne année, bonne santé et faites de beaux enfants...

Regardez les blaireaux s'agglutiner en masse
sur les champs Elysée, à l'entrée du Palace,
Pour pouvoir dire demain : j'y étais, c'était cool !
Chouette ambiance vraiment, merveilleux bain de foule.

Si t'as pas trop fumé, pas trop pris d'extasy,
au matin de janvier tu constateras easy,
sur le calendrier que t'as qu'un jour de plus.
Même vie, même boulot, mêmes horaires de bus.

C'est une certitude qui ne fait qu'empirer.
Du trente et un décembre, j'en ai rien à cirer !