Le sexe des anges

Dans la jungle de ta vie, déjà plus d’innocence.

Ou tu t’bats pour être chic, ou tu fais les poubelles.

T’es une fille, tu t’maries et vive l’obéïssance,

T’es un homme, et le fric tu le donnes à ta belle.

 

Dans ce monde démentiel, ton avenir c’est l’asile.

Pour devenir le meilleur , tu écrases tes copains.

T’es une fille et t’es belle : faire la pute c’est facile.

T’es un mec et t’es beur : ça rapporte le tapin.

 

Suivant leur sexe les anges prennent pas le même chemin

Et même si ça te déranges, t’es pas maître de ton destin.

 

Drôle de monde en pagaille, surpeuplé de militaires,

De gonzesses en tailleur qui ont misé sur leurs fesses.

T’es une fille, tu travailles, tu sera secrétaire.

T’es un homme, directeur, et tu sors ta maîtresse.

 

Inégal au départ, le sort des hommes, des femmes,

Des blancs et puis des noires, c’est sûr c’est pas pareil.

T’es une fille dans un bar, les bordels d’Amsterdam.

T’es un mec au comptoir, tu encaisses la monnaie.

 

Suivant leur sexe les anges prennent pas le même chemin

Et même si ça te déranges, t’es pas maître de ton destin.

 

Parfois tu crois que tu rêves, quand tu vis que des défaites,

Dans ce monde délétère, tu perds toutes les manches.

T’es une fille, tu élèves la marmaille qu’on t’a faite.

T’es un homme, un bon père, ils te voient le dimanche.

 

Pour les uns, les plus nuls, ce monde est trop cruel,

Pour les autres, moins honnêtes, c’est cool la vie facile.

T’es une fille trop crédule, tu finis dans les ruelles.

T’es un mec pas trop net, tu te dores dans les îles.

 

Suivant leur sexe les anges prennent pas le même chemin

Et même si ça te déranges, t’es pas maître de ton destin.

 

Suivant leur sexe les anges prennent pas le même chemin

Et d’ici à ce que ça change, on sera tous macs ou putains.