Un matin pour rien

Espoirs enterrés dans un torrent d'écume

Mondes engloutis, disparus dans la brume.

L'univers est un caillou sans valeur.

Ou l'homme passe.

 

Chacun sa route, tracée dans les nuages

Immuable comme les barreaux d'une cage.

Le monde est un  jardin sans fleurs

Ou l'homme passe.

 

A quoi bon chercher une autre voie

A quoi bon encore avoir la foi

La vie n' est qu'une illusion

Et l'homme passe.

 

J'ai perdu mon âme au détour d'un été

J'ai usé mon cœur, à force de rêver

L'amour n'est que déraison

 

Et l'homme pleure.