Voleur d'espoirs

On veut plus de types en costards qui nous gonflent facile,
avec leurs discours minables, destinés aux débiles.
Ils ont rien à nous dire, ce sont de vrais cloportes,
mais ils se remplissent les poches. Etre élu ça rapporte.
 
Faiseur de rêve, voleur d'espoir,
on veut que tu crèves ou bien que tu t'barres.
 
Quand on voit les magouilles qui président aux débats,
à quoi bon faire voter; tous des blairs, tous des rats,
qu'importe leur couleur, rouge sombre ou vert bouteille
ces braves politicards sont tous véreux pareil.
 
Faiseur de rêve, voleur d'espoir,
on veut que tu crèves ou bien que tu t'barres.
 
Ils me font bien gerber, tous ces gens comme il faut
qui vont remplir les urnes, juste après leur mac do.
Moi je voterais jamais, tant qu'y aura sur la terre,
des chefs d'Etat minables et puis des militaires.
 
Faiseur de rêve, voleur d'espoir,
on veut que tu crèves ou bien que tu t'barres.
 
Et puis quand je serais vieux je serai chanteur de charme.
Rien de tel qu'un refrain où on parle pas d'armes,
pour chasser de nos têtes ces marchands d'illusion
distillant leur message sur nos pauv' télévisions.
 
Faiseur de rêve, voleur d'espoir,
on veut que tu crèves ou bien que tu t'barres.
 
J'suis bien loin d'avoir fini de balancer mes bombes
et d'régler tous mes comptes avec les maîtres du monde.
Des Présidents fantoches, girouettes en carton
manipulées sans honte par les marchands de canon.
 
Faiseur de rêve, voleur d'espoir,
on veut que tu crèves ou bien que tu t'barres.