L'Univers de Renaud

                                    

Toutes les chansons en relation plus ou moins directe avec le chanteur énervant

 

 

Les pièces rares de Renaud

Le ptit bal du samedi soir et autres chansons réalistes

Les chansons de Cant'el Nord

Molly Malone et autres chansons irlandaises

Les reprises par Renaud avec d'autres

Les reprises par Renaud seul

Les reprises de Renaud par d'autres

Renaud chante avec les autres ses oeuvres

Les hommages et les citations par d'autres

Les enfoirés

Renaud écrit et compose pour les autres

Les parodies, adaptations et imitations par des artistes

Les reprises et adaptations dans d'autres langues

 

 

 

"Anaïs Nin" en duo avec Romane Serda

 

Ce morceau figure sur le premier album eponyme de Romane Serda (2004). Ce n'est pas une "reprise".

Les compositeurs sont François Bernheim et Christian Bouclier.

 

Paris, 14 avril
Ma vie est un exil
J'envie des jours tranquilles
A Clichy
Henri, volcan velours
Bandit au souffle court
J'écris la nuit, le jour
Tout mon amour
Mon amour
Là dans mon journal

Anaïs Nin à le diable au coeur
La douleur assassine
Anaïs Nin, Anaïs
Infiniment féminine
Anaïs Nin à le diable au coeur
La douleur assassine
Anaïs Nin,
Anaïs
Miller
J'ai fuit le bruit des villes
La pluie est un exil
Elle coule des jours tranquilles
A Clichy

Henri j'ai le coeur lourd
Du gris qui nous entourent
Je cris depuis toujours
Tout mon amour
Mon amour
Là dans mon journal

Miller
J'ai froid le temps d'un taxi
Et me voila contre toi, Henry
Attend moi
Je te suis peut m'importe
Si parfois la nuit nous trahis
Enfer ou paradis
A prendre à l'interdit

L'interdit (L'interdit...)

Anaïs Nin à le diable au coeur
La douleur assassine
Anaïs Nin,
Anaïs
Infiniment féminine
Anaïs Nin à le diable au coeur
La douleur assassine
Anaïs Nin
Anaïs  Miller
Anaïs Miller
Anaïs Miller

 

 

"Au coeur de mon pays" de et avec Hugues Aufray 

 

Cette chanson est une traduction de "Heartland" de Bob Dylan. 

 

Elle se trouve sur le double album "Aufray trans Dylan" de 1995.

 

Y'a une grande ferme qui meur' seul' au coeur de mon pays
La banque a saisi la maison tout' les terres, la vie
Y'a comme un trou béant dans mon coeur et c'est comme un feu mort
Y'a un trou dans mon ciel, là ou vivait Dieu

Y'a une jeune femme qui pleur' seul' au coeur de mon pays
Et le puit de ses larmes est si noir que nul n'y boira
Plus jamais la chanson a sa bouche asséchée ne fleurira
C'est son âme et sa terre que l'on porte au cimetière aujourd'hui

Mon rêve américain
Nos lendemains qui chantent
Se déchirent dans nos mains
Dans ce monde en tourmente

C'est une grande terre qui meur' seul' au coeur de mon pays
L'huissier a vendu le tracteur, la télé, le lit
Ce petit paysan qui s'endort au coeur de mon pays
Se réveill'ra demain sur un' terre de misère à crédit

Mon rêve américain
Nos lendemains qui chantent
Se déchirent dans nos mains
Dans ce monde en tourmente
De ces rêves sans fin

De ces matins qui chantent

Qui connaît le chemin

Dans ce monde en tourmente

Y'a une jeune femme qui pleur' seul' au coeur de mon pays
C'est son âme et sa terre que l'on porte au cimetière aujourd'hui

Y'a une grande ferme qui meur' seul' au coeur de mon pays
L'état a choisi les jachères, le désert, l'oubli...

 

 

"Aux enfants de la chance " de Serge Gainsbourg, avec Maxime le Forestier

 

Aux enfants de la chance
Qui n'ont jamais connu les transes
Des shoots et du shit
Je dirai en substance
Ceci

Touchez pas à la poussière d'ange
Angel dust en
Shoot ou en shit
Zéro héro à l'infini

Je dis dites-leur et dis-leur
De casser la gueule aux dealers
Qui dans l'ombre attendent leur
Heure
L'horReur
D'minNuit

Aux enfants de la chance
Qui n'ont jamais connu les transes
Des shoots et du shit
Je dirai en substance
Ceci

Ne commettez pas d'imprudences
Surtout n'ayez pas l'imprudence
De vous faire foutre en l'air avant l'heure dite
Comme Samantha
Edith
Et dites

Je dis dites-leur et dis-leur
De casser la gueule aux dealers
Qui dans l'ombre attendent leur
Heure
L'horReur
D'minNuit

Aux enfants de la chance
Qui n'ont jamais connu les transes
Des shoots et du shit
Je dirai en substance
Ceci

N'approchez pas le magic mushroom
N'essayez surtout pas le free base
Car c'est lui qui vous baise
C'est celui qui vous baise
A l'aise

Je dis dites-leur et dis-leur
De casser la gueule aux dealers
Qui dans l'ombre attendent leur
Heure
L'horReur
D'minNuit

Aux enfants de la chance
Qui n'ont jamais connu les transes
Des shoots et du shit
Je dirai en substance
Ceci

Touchez pas au dragon chasing
Chasse au dragon
Qui se prend en shoot ou en shit
Zéro héro à l'infini

Je dis dites-leur et dis-leur
De casser la gueule aux dealers
Qui dans l'ombre attendent leur
Heure
L'horReur
D'minNuit

 

"Boule qui roule" de et avec Daniel Lavoie

 

Après l'avoir interprétéee au Québec en 1992 à la St Jean avec Daniel Lavoie, en chantant ce passage :

J'ai rencontré des yeux dans un bar d'amoureux
Des yeux parmi tant d'autres qui me sourient
J'avais besoin d'amour
Je leur ai fait la cour
Et ils se sont fermés dans mon lit

Oui et tout ça, ça se passe
Quelque part dans l'espace
Sur une boule qui roule dans l'infini

Renaud a accepté de participer à l'enregistrement de ce morceau sur l'album 2011 de Daniel Lavoie "J'écoute la radio"

Il y répète deux fois ce passage :

Tout ça, ça se passe
Quelque part dans l'espace,
Sur une boule qui roule dans l'infini.

 

" Comme de bien entendu " d'Arletty avec Patrick Bruel

 

Chanson disponible sur l'album "Entre deux" de Patrick Bruel, où il reprend des

vieux airs de la chanson française, en solo et en duos.

 

Voici, contée sur une valse musette,
L'histoire en quelques mots
Du beau roman d'une jeune midinette
Et d'un petit Parigot
Tous les refrains d'amour sont un peu bêtes,
Celui là l'est aussi
Mais si vous reprenez en choeur ma chansonnette,
Je vous dirai: Merci!

Elle était jeune et belle,
Comme de bien entendu!
Il eut le béguin pour elle
Comme de bien entendu!
Elle était demoiselle,
Comme de bien entendu!
Il se débrouilla pour qu'elle ne le soit plus!
Comme de bien entendu!

Ils se mirent en ménage
Comme de bien entendu!
Elle avait du courage
Comme de bien entendu!
Il était au chômage,
Comme de bien entendu!
Ça lui faisait déjà un gentil petit revenu...
Comme de bien entendu!

Voulant faire une folie,
Comme de bien entendu!
Il offrit à sa mie,
Comme de bien entendu!
Un billet de la loterie,
Comme de bien entendu!
Ça ne lui fit jamais que cent balles de perdues...
Comme de bien entendu!

Mais il se mit à boire
Comme de bien entendu!
Elle ne fit pas d'histoires,
Comme de bien entendu!
Mais pour ne pas être une poire,
Comme de bien entendu!
Elle se consola en le faisant cocu.
Comme de bien entendu!

Il la trouva mauvaise
Comme de bien entendu!
Mais elle ramenait du pèze,
Comme de bien entendu!
Au lieu de ramener sa fraise,
Comme de bien entendu!
Il se contenta de lui foutre son pied au cul,
Comme de bien entendu!

Et, depuis, l'on raconte
Comme de bien entendu!
Qu'il y trouve son compte,
Comme de bien entendu!
Et, quand chez lui, on monte,
Comme de bien entendu!
Il s'en va faire un petit tour au P.M.U.
Comme de bien entendu!

 

 

"Et J'ai couché dans mon char" de et avec Richard Desjardins

 

Interprétée au Québec.

 

J'ai roulé 400 milles Sous un ciel fâché.
Aux limites de la ville Mon cœur a clenché.
Les gros flashes apparaissent Dans mon âme égarée,
Les fantômes se dressent À chaque pouce carré.
Revenir d'exil Comporte des risques

Comme rentrer une aiguille Dans un vieux disque.

Y a eu ben du progrès, Ben d' l'asphalte, ainsi d' suite;
J' me demande qui j' serais Si j'étais resté icitte.
Une peine imbuvable À qui la faute?
J'étais juss' pus capab' D' la voir avec un autre.
Mais c'est tout oublié, Chu r'dev'nu un homme;
Le ti-cœur pomponné S'en vient voir ses vieux chums.

Salut les apaches, Salut les crottés.
Vous me trouvez le stash Moi je paie le party.
J'entends la fonderie qui rush; Pour ceux qui l' savent pas
On y brûle la roche Et des tonnes de bons gars.
Les grandes cheminées Éternelles comme l'enfer;
Quand le gaz m'a pogné Chu v'nu tout à l'envers.

Entendez-vous la rumeur, La loi de la compagnie?
"Il faudra que tu meures Si tu veux viv' mon ami"
J'ai poussé mon p'tit change Dans l' trou du téléphone;
Sentiment étrange Je r'joins pus personne.
"Time flies" que j' me dis, M'en vas faire de mon best.
J'ai marché dans la nuit En cherchant un orchestre.

J' prends ma chambre à' Capri J'aboutis dans la même;
Mêmes brûlures su' l' tapis, Même vue sur la "Main".
Comment dormir dans un lit Où t'as baisé des anges?

Je sens monter la folie: Je descends dans le lounge.
Dans la flamme d'un briquet Un visage intrigant;
C'te gars-là je l' connais, Bonyeu, mais c'est Satan!

Long time no see Y fait pas chaud là, mets-en.
J'ai passé proche l'embrasser À force que j'étais content.
Y m'a dit "La gang est splittée, C'était rien qu'une époque.
Sa valeur est tombée Comme le prix de la coppe.
Y s' sont toutes faites buster L'un après l'autre;
À la fin y est resté Moi, mon ombre pis son coat.

Les aut' ont farmé leu' yeules, Y déclarent à l'impôt.
Nouvelle clientèle Et musique de robot.
Quand les downs de tes highs Te défoncent l'intérieur,
Tu t'engages comme bétail: Pas d' malheur, pas d' bonheur.
Y ont vendu l'amour bandé Pour de la tendresse.
Ils se sont enfermés Dans la chambre de commerce.
A c't'heure chu quas'ment tout seul À fournir à' Plaza
Que c'est qu' le monde veulent Qu'est-ce que la loi veut pas.

A peut v'nir me chercher Pour m' passer les menottes;
Quarante ans d' liberté De nos jours, c't' une bonne cut.
Y a personne qui m'encule J'ai gardé mes bons nerfs;
Comment ça vaut, ça... calcule! Chu déjà millionnaire.
Côté cœur, ben content; Y a du monde su' la ligne.
Quand les chums sont en-d'dans Moi, j' m'occupe des darlings.

Tu t' rappelles, ton gros kick, La belle Rose-Aimée?
M'as t'en pousser une comique: Moi pis elle, c'est steady."
(Quand y m'a dit ça...)
C'est rentré comme un clou,Un couteau dans' patate.
La suture a t'nu l' coup: Well, let's drink to that!
Le jour s'est l'vé sur Rouyn 'Ec des gros rayons d'or.
J'ai jasé 'ec mon instinct...Et j'ai couché dans mon char.

 

 

"Hollywood" de David Mc Neil - Collectif 

 

Cette chanson se trouve sur le Cd "Olympia 97" (1997) de David Mc Neil.

 

Ma mère dansait dans les bars

imitant Jean Harlow

mon père lançait les poignards

au cirque à Buffalo

Puis un jour on m'a dit "go west"

et moi j'ai pédalé

de New York à Los Angeles

sur un vélo volé.

 

Alors j'ai usé mes coudes

à frotter les comptoirs

avec une étoile d'Hollywood

qui perdait la mémoire.

Le long de Sunset Boulevard

bras dessus, bras dessous,

on perdait ses derniers dollars

dans les machines à sous.

 

Un jour Benjamin Shankar

le cousin ou le frère

du type qui joue du sitar

à la cour d'Angleterre,

a gagné aux dés le droit

d'être un an son amant.

On est allé vivre à trois 

dans son appartement.

 

Elle ramenait des voyageurs

des collégiens timides

qui pouvaient faire 2 dollars l'heure

quelques polaroids

Elle nous mettait dans la cuisine

pour ne pas qu'on regarde.

En 2 mois on jouait tout Gershwin

sur des verres à moutarde.

 

On a fait du music-hall

déguisés en hindous.

Elle dansait en baby-doll

sur Rhapsody in blue.

Elle a fini sous le capot

d'une Dodge ou Cadillac

J'ai ramassé son chapeau

et l'autre a pris son sac.

 

Puis il a continué

sa vie d'hindou errant

Moi je suis retourné

vivre chez mes parents.

Ma mère devenait trop laide

pour jouer Jean Harlow

Mon père avait tué son side

au cirque à Buffalo.

 

 

"Il n'y a pas d'amour heureux" de Georegs Brassens avec Hugues Aufray 

 

Interprétée lors de l'émission "La chance aux chansons" en 1996.

 

Rien n'est jamais acquis à l'homme ni sa force
Ni sa faiblesse ni son coeur. Et quand il croit
Ouvrir ses bras son ombre est celle d'une croix.
Et quand il veut serrer son bonheur il le broie
Sa vie est un étrange et douloureux divorce
Il n'y a pas d'amour heureux.

Sa vie elle ressemble à ces soldats sans armes
Qu'on avait habillés pour un autre destin
A quoi peut leur servir de se lever matin
Eux qu'on retrouve au soir désarmés incertains,
Dites ces mots ma vie et retenez vos larmes
Il n'y a pas d'amour heureux.

Mon bel amour mon cher amour ma déchirure
Je te porte dans moi comme un oiseau blessé
Et ceux-là sans savoir nous regarde passer
Répétant après moi ces mots que j'ai tressés
Et qui pour tes grands yeux tout aussitôt moururent
Il n'y a pas d'amour heureux.

Le temps d'apprendre à vivre il est déjà trop tard
Que pleurent dans la nuit nos coeurs à l'unisson
Ce qu'il faut de regrets pour payer un frisson
Ce qu'il faut de malheur pour la moindre chanson
Ce qu'il faut de sanglots pour un air de guitare
Il n'y a pas d'amour heureux.

"J'ai rendez vous avec vous" de Georges Brassens avec Pascal Sevran 

Interprétée lors de l'émission "La chance aux chansons" en 1996.

 

Monseigneur l'astre solaire
Comm' je n'l'admir' pas beaucoup
M'enlèv' son feu, oui mais, d'son feu, moi j'm'en fous
J'ai rendez-vous avec vous
La lumièr' que je préfère
C'est cell' de vos yeux jaloux
Tout le restant m'indiffère
J'ai rendez-vous avec vous !

Monsieur mon propriétaire
Comm' je lui dévaste tout
M'chass' de son toit, oui mais, d'son toit, moi j'm'en fous
J'ai rendez-vous avec vous
La demeur' que je préfère
C'est votre robe à froufrous
Tout le restant m'indiffère
J'ai rendez-vous avec vous !

Madame ma gargotière
Comm' je lui dois trop de sous
M'chass' de sa tabl', oui mais, d'sa tabl', moi j'm'en fous
J'ai rendez-vous avec vous
Le menu que je préfère
C'est la chair de votre cou
Tout le restant m'indiffère
J'ai rendez-vous avec vous !

Sa Majesté financière
Comm' je n'fais rien à son goût
Garde son or, or, de son or, moi j'm'en fous
J'ai rendez-vous avec vous
La fortun' que je préfère
C'est votre cœur d'amadou
Tout le restant m'indiffère
J'ai rendez-vous avec vous !

 

 

"Kixmi  de Peio Serbielle

 

Renaud chante sur ce morceau du basque Peio Serbielle qui figure sur son album "Naiz" paru en 2007

 

 

"La courte échelle"  de Henri Dès et Pierre Grosz - collectif

 

Il s'agit de la dernière plage du cd "l'Evasion de Toni", conte pour enfants composé par Henri Dès 

et Pierre Grosz, ou Renaud chante seul la chanson "Ourson prisonnier". 

 

La courte échelle est interprétée par une partie des artistes qui ont participé à l'album,soit

 Jocelyne Beroard, Henri Dès, Anémone, le Splendid et Renaud.

 

Refrain : 

En faisant la courte échelle

on peut monter jusqu'au ciel,

en s'aidant les uns les autres,

mon ciel deviendra le vôtre.

En faisant la courte échelle

on peut monter jusqu'au ciel,

En faisant la courte échelle.

 

Un cirque est venu près du square

et sous le grand plafond de toile

le tout-petit, j'ai pu le voir

tout là-haut, coeur dans les étoiles.

 

Ton pied tu le mets dans ma main

et hop tu viens sur nos épaules

par les deux chevilles on te tient,

te voir si grand, ça t'fera tout drôle.

 

Refrain

 

Comment faire pour quitter le zoo

voler quand t'es pas un oiseau

quitter le sol quand t'as pas d'ailes

en se faisant la courte échelle.

 

En se donnant un coup de main

on fait le trou, on s'fait la belle

on va plus haut, on va plus loin

en se faisant la courte échelle.

 

Refrain

 

Tout seul on ne peut pas le faire

mais tu n'as qu'un mot à nous dire

toi qui pleurais assis par terre

ensemble on te fera sortir.

 

Aucune grille, aucun grillage

non rien ne peut nous arrêter

on trouve toujours le passage

quand on est plusieurs à s'aider.

 

Refrain

Hop jusqu'au ciel

 

 

"La fille du nord" de et avec Hugues Aufray

 

"La fille du nord" est à l'origine une chanson de Bob Dylan. 

 

Chantée en 1995, pour les 20 ans de chanson de Renaud, 

au cours de l'émission télévisée "Spéciale Renaud à l'Arsenal de Metz".

 

Si tu passes là-bas vers le Nord
Ou les vents soufflent sur la frontière
N'oublie pas de donner le bonjour
À la fille, qui fût mon amour

Si tu croises les troupeaux de Rennes
Vers la rivière à l'été finissant
Assures-toi qu'un bon châle de laine
La protège du froid et du vent

A-t-elle encore ses blonds cheveux si long
Qui dansait jusqu'au creux de ses reins
A-t-elle encore ses blonds cheveux si long
C'est comme ça que je l'aimais bien

Je me demande si elle m'a oublié
Moi j'ai prié pour elle tous les jours
Dans la lumière des nuits de l'été
Dans le froid du petit jour.

Si tu passes là-bas vers le Nord
Ou les vents soufflent sur la frontière
N'oublie pas de donner le bonjour
À la fille, qui fût mon amour

 

"La java bleue" de Fréhel avec Pascal Sevran 

 

Interprétée lors de l'émission "La chance aux chansons".

 

Il est au bal musette
Un air rempli de douceur
Qui fait tourner les têtes
Qui fait chavirer les coeurs
Tandis qu'on glisse à petits pas
Serrant celle qu'on aime dans ses bras
Tout bas l'on dit dans un frisson
En écoutant jouer l'accordéon.

C'est la java bleue
La java la plus belle
Celle qui ensorcelle
Et que l'on danse les yeux dans les yeux
Au rythme joyeux
Quand les corps se confondent
Comme elle au monde
Il n'y en a pas deux
C'est la java bleue

Chérie sous mon étreinte
Je veux te serre plus fort
Pour mieux garder l'empreinte
Et la chaleur de ton corps
Que de promesses, que de serments
On se fait dans la folie d'un moment
Mais ses serments remplis d'amour
On sait qu'on ne les tiendra pas toujours.

 

C'est la java bleue
La java la plus belle
Celle qui ensorcelle
Et que l'on danse les yeux dans les yeux
Au rythme joyeux
Quand les corps se confondent
Comme elle au monde
Il n'y en a pas deux
C'est la java bleue

 

 

"La Liberté en Cavale"  avec Vanessa Paradis, Alain Souchon, Raphael , 

Yannick Noah, Arthur H, Thomas Dutronc

 

Premier single issu du projet Dr Tom, histoire réalisée sur la base de chansons inédites de 

Frank Langolff, ce conte social va également donner naissance à un album en novembre 2010, 

puis peut-être à une émission télé sur FR3

 

 

"La mauvaise réputation" de Georges Brassens, avec Pascal Sevran et Patrick Bruel

 

Cet extrait a été fredonné lors d'une émission de la chance aux chansons.

 

"Au village, sans prétention,
J'ai mauvaise réputation.
Qu'je m'démène ou qu'je reste coi
Je pass' pour un je-ne-sais-quoi!
Je ne fait pourtant de tort à personne
En suivant mon chemin de petit bonhomme.
Mais les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux,
Non les brav's gens n'aiment pas que
L'on suive une autre route qu'eux"

 

 

"La p'tite Bill elle est malade" d'Alain Souchon
 

Interprétée avec A.Souchon et M.Jonasz, (guitare L.Voulzy)
lors d'un Numéro 1 des Carpentier sur Tf1 le 13 septembre 1980

La p'tite Bill, elle est malade.
Elle a besoin d'une promenade
Avec un qui serait son amoureux,
Une heure ou deux.
La P'tite Bill, y a le temps qui presse.
Elle a besoin d'une caresse,
Des doigts gentils, des doigts doux,
Dessus dessous.

Bill, ma Bill, t'es comme tout le monde :
Quand ça coule de tes yeux, ça tombe
Mais c'est pas des confettis,
Cette pluie.

La p'tite Billn elle fait la gueule.
Elle dit qu'elle est tout le temps toute seule
Mais tout le monde vit séparé
Du monde entier.
Elle a beau faire du jardinage
Dans son vingt-quatrième étage,
Les Géraniums les bégonias,
Ça lui réussit pas.

C'est une vieille maladie poisseuse,
Un sacré manque d'amour qui creuse.
Dans nos villes dans nos campagnes,
Ça gagne. (bis)

 

"La petite vie" de et avec Michel Rivard

 

Interprétée au Québec.

Du millionnaire heureux qui s'achète une planète
Au soldat nerveux le doigt sur la gachette
Au plus p'tit géant jusqu’au nain le plus grand
De la beauté sublime au beau-frère anonyme

C'est une p'tite vie pareil

De l'amant de la nature au poseur de clôtures
De l'enfant qu'on isole dans les murs d'une école
À l'ancienne vedette de rock'n'roll
Qui replogue sa guitare pis qui trouve pus ça drôle

On dira ce qu'on voudra la vie est aussi platte pour tout le monde ici-bas
On a beau faire nos têtes enflées dans une panne d'électricité
Tout le monde au monde a peur de rester pris dans l'ascenseur

On a eu les cheveux longs on a eu les cheveux courts
On a fait les fanfarons dans nos histoires d'amour
On a traversé les modes comme on traverse la rue
Des fois comme le lièvre d'autres fois comme la tortue

Oh la p'tite vie pareil

On a roulé sur l'or roulé dans la farine
Fumé du persil sniffé de l'aspirine
Tombé dans le stupre et la fornication
Pour revenir à jésus et lâcher la boisson

On dira ce qu'on voudra la vie est aussi platte pour tout le monde ici-bas
On a beau faire nos têtes enflées dans une panne d'électricité
Tout le monde au monde a peur de rester pris dans l'ascenseur

On se pogne la tête dans toutes sortes d'étaux
On se casse la gueule dans toutes sortes d'autos
On regrette en pleurant le temps qu'on a perdu
Le fun qu'on aurait eu a le laisser passer simplement

On dira ce qu'on voudra la vie est aussi platte pour tout le monde ici-bas
On a beau faire nos têtes enflées dans une panne d'électricité
Tout le monde au monde a peur de rester pris dans l'ascenseur

J'ai fait le tour du monde et j'en suis convaincu
La terre est ben plus ronde que le monde qui vit dessu
s

 

"Le bateau mouche" de et avec David Mc Neil 

 

Cette chanson se trouve sur le Cd "Olympia 97" (1997) de David Mc Neil.

 

Sous le pont National

comme elle arrivait mal

à charger le rouleau blanc et noir

de son boxie Kodak

sous le pont de Tolbiac

près de moi elle est venue s'asseoir.

 

Sous le pont de Bercy

demandant déjà si

je voulais bien aller dans la chambre

qu'elle avait louée au Ritz.

Sous le pont d'Austerlitz

elle a crié "Laissez nous descendre"

 

Puis sous le pont Sully,

comme elle était jolie

j'ai dit en lui montrant mon ticket :

"Je voudrais voir Paris"

On n'est qu'au pont Marie.

Attendez que nous soyons à quai.

 

Sous le pont Louis-Philippe

elle a défait le zip

de sa robe. Elle était nue dessous.

En voyant son épaule,

passant le pont d'Arcole

tous les badauds se tordaient le cou.

 

J'ai, sous le pont des Arts

basculé sur le bar

La fille qui s'est mise à crier.

Au pont des Invalides

est arrivé le guide

pour m'assomer d'un coup d'cendrier.

 

Me réveillant elle m'a

sous le pont de l'Alma

tendu les bras pour m'enlacer.

Sous le pont Bir-Hakeim,

elle m'a dit je vous aime

et le pont Mirabeau a passé.

 

Puis sous le pont de Sèvres

en me tendant ses lèvres

elle a dit "suivez-moi dans les douches"

sous le pont de Neuilly

la rose était cueillie

et s'en retournait le bateau-mouche.

 

 

"Les Temps changent" d'Hugues Aufray, avec Richard Séguin

 

Interprétée au Québec. Chanson de Bob Dylan, adaptée par Hugues Aufray.

 

Où que vous soyez, accourez braves gens
L'eau commence à monter, soyez plus clairvoyants
Admettez que bientôt vous serez submergés
Et que si vous valez la peine d'être sauvés
Il est temps maintenant d'apprendre à nager
Car le monde et les temps changent.

Et vous les gens de lettres dont la plume est d'or
Ouvrez tout grands vos yeux car il est temps encore
La roue de la fortune est en train de tourner
Et nul ne sait encore où elle va s'arrêter
Les perdants d'hier vont peut-être gagner
Car le monde et les temps changent

Vous les pères et les mères de tous les pays
Ne critiquez plus car vous n'avez pas compris
Vos enfants ne sont plus sous votre autorité
Sur vos routes anciennes les pavés sont usés
Marchez sur les nouvelles ou bien restez cachés
Car le monde et les temps changent.

Messieurs les députés, écoutez maintenant
N'encombrez plus le hall de propos dissonants
Si vous n'avancez pas, vous serez dépassés
Car les fenêtres craquent et les murs vont tomber
C'est la grande bataille qui va se livrer
Car le monde et les temps changent

Et le sort et les dés maintenant sont jetés
Car le présent bientôt sera déjà passé
Un peu plus chaque jour l'ordre est bouleversé
Ceux qui attendent encore vont bientôt arriver
Les premiers d'aujourd'hui demain seront les derniers
Car le monde et les temps changent

 

 

"Les tomates" de Roland St-Yves, avec Isabelle Aubret

 

Interprétée à La chance aux chansons.

 

Ch'est un pauf' garchon
qui s'app'lot Edmond
I-étot des corons
du côté d'Fouquières
I n'd'avot assez
Après chès jornées
D'd'aller travailler
Dins l'gardin d'sin père
Pou in récapper
S'a dit j'vas m'marier
Cha a 'té vit' fait
I tot pas vilain
Alle étot bellotte
Un m'tiot peu Lollotte
'Wui mais pou la popotte
Alle y connossot rin

I mingeot des tomates
Des tomates des tomates
Cheul pauf' garchon i savot bin
Qui-étot marqué par el destin
Mais i s'disot pour es' faire eun' rason
Ch'arot pu ête l'sason des melons

Cha d'vot arriver
Il a tout plaqué
Et s'in est d'allé
Trouver sin bonheur
Ch'est à Carpintras
Qu'un jour i trova
Quèt'coss' qu'ch'étot pas
Sin métier d'mineur
Dins chès pays-là
In réclamme des bras
Faut dir' qué ch'est pas
L'boulot qui les tue
Lais du matin au soir
Comme un vrai bagnard
I tot d'ssus l'trimard
I n'd'in povot pus

I portot des tomates....

Il avot ma foi
Un biau filet d' voix
Alors ch'est pour cha
Qui-a volu canter
I-apprit des canchons
su s'n accordéon
Les micro-sillons
Cha l'faisot rêver
I véyot déjà
Paris l'Olympia
Rimplachint d'ssus l'tas
Johnny Hallyday
Mais l'jour qui canta
Dins l'viux cinéma
Bé i li arriva
chou qui d'vot arriver

I pluvot des tomates....


A tous les misères
Qu'il a eu su ç'tierre
I a pas su y faire
I n'a pas résister
Et ch'est à Fouquières
Tout près d'sin grind-père
qui l'est interré
Ch'est par amitié
Qu'un in i-a s'mé
Des bell's tiot's pinsées
I les amot tant
quind in y est r'torné
Deux tros mots après
In est tertous restés
comme deux ronds d'flanc

I poussot des tomates...

 

 

"Louis par chi, Louis par là" de et avec Simon Colliez

 

Interprétée à La chance aux chansons.

 

Quand j’allos au fond de’l’mine, j’ménos eune vie plus tranquile
Tous les soirs après l’boulot, j’m’arrêtos boire un pot.
Même que j’rintros à minuit, elle ne m’a jamais rien dit.
‘Jourd’hui que j’suis pinsionné, j’intinds toudis crié:

Louis par chi, Louis par là. Louis viens chi, Louis viens là
Ramone par chi, Ramone par là. Gratte me par chi, gratte me par là
Achtique me chi, achtique me là, Fais briller chi, fais briller là.
‘Ptit Loulou, ‘ptit Louis toudis là.

Dire qu’du temps où j’travaillos, je m’disos vivemint l’repos.
J’étos bien loin de m’douter, tout ce qui m’allot m’arriver.
Je m’vayos tous les matins, à’l’pêque avec min voisin
Mais j’n’ai pas eune minute à mi, i faut toudis qu’elle crie

Louis par chi, Louis par là. Louis viens chi, Louis viens là
Ramone par chi, Ramone par là. Gratte me par chi, gratte me par là
Achtique me chi, achtique me là, Fais briller chi, fais briller là.
‘Ptit Loulou, ‘ptit Louis toudis là.

Ah! Si j’avos su refuser, d’prindre m’retraite inticipée
Serot plus heureux aujourd’hui, j’méneros eune meilleure vie.
A’m’faire faire, tout ce qu’elle m’fait faire, je vais vite m’artrouver sous terre
J’sins qu’m’retraite inticipée je vais pas in profiter.

Louis par chi, Louis par là. Louis viens chi, Louis viens là
Ramone par chi, Ramone par là. Gratte me par chi, gratte me par là
Achtique me chi, achtique me là, Fais briller chi, fais briller là.
‘Ptit Loulou, ‘ptit Louis toudis là.

Louis par chi, Louis par là. Louis viens chi, Louis viens là
Ramone par chi, Ramone par là. Gratte me par chi, gratte me par là
Achtique me chi, achtique me là, Fais briller chi, fais briller là.
‘Ptit Loulou, ‘ptit Louis toudis là.

 

"Love me tender" d'Elvis Presley - en trio

 

"Love me tender" a été chanté en trio : (Renaud,  Francis Cabrel et ??) déguisés en Elvis,

 au cours d'une émission télévisée de Patrick Sébastien.

 

Love me tender, love me sweet, never let me go.
You have made my life complete and I love you so.
Love me tender, love me true, all my dreams fulfill.
For, my darlin', I love you and I always will.

Love me tender, love me long, take me to your heart.
For it's there that I belong and we'll never part.
Love me tender, love me true, all my dreams fulfill.
For, my darlin', I love you and I always will.

Love me tender, love me dear, tell me you are mine.
I'll be yours through all the years till the end of time.
Love me tender, love me true, all my dreams fulfill.
For, my darlin', I love you and I always will.

 

"Medley" de et avec Hughes Aufray

 

Ce medley a été interprété à Vivement Dimanche en 2002. Il comprenait les titres suivants :

 

"Les temps changent"

"N'y pense plus, tout est bien"

"La fille du nord"

"Stewball"

"Santiano"

 

 

"Mon amant de Saint Jean" de Lucienne Delyle, avec Pascal Sevran 

 

Interprétée, le 26 mars 1992 dans l'émission télévisée "La Chance aux Chansons"

 

Je ne sais pourquoi j'allais danser
A Saint-Jean au musette,
Mais quand un gars m'a pris un baiser,
J'ai frissonné, j'étais chipée
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean,
Je restais grisée
Sans volonté
Sous ses baisers.

Sans plus réfléchir, je lui donnais
Le meilleur de mon être
Beau parleur chaque fois qu'il mentait,
Je le savais, mais je l'aimais.
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Je le trouvais le plus beau de Saint-Jean,
Je restais grisée
Sans volonté
Sous ses baisers.

Mais hélas, à Saint-Jean comme ailleurs
Un serment n'est qu'un leurre
J'étais folle de croire au bonheur,
Et de vouloir garder son cœur.
Comment ne pas perdre la tête,
Serrée par des bras audacieux
Car l'on croit toujours
Aux doux mots d'amour
Quand ils sont dits avec les yeux
Moi qui l'aimais tant,
Mon bel amour, mon amant de Saint-Jean,
Il ne m'aime plus
C'est du passé
N'en parlons plus.

 

 

"Pot-pourri de chansons réalistes" avec Pascal Sevran

 

Ce pot-pourri a été interprété lors de la chance aux chansons en 1993. Il comprenait les titres suivants :

 

"Le dénicheur"

"La java"

"Domino"

"C'est un mauvais garçon"

"La java bleue"

 

 

"Pour toi Arménie" de Charles Aznavour - collectif

 

En 1989, à l'instigation de Charles Aznavour, une pléiade de chanteurs et acteurs 

ont interprété cette chanson humanitaire : Adamo - Serge Avedikian - Marcel Amont - Animo - Rosy Armen - 

Charles Aznavour - Katia Aznavour - Didier Barbelivien - Phil Barney - Gilbert Bécaud - Jane Birkin - Gérard Blanc - 

Richard Bohringer - Zani Boni - Carlos - Jean Carmet - Jean-Pierre Cassel - Alain Chamfort - Frédéric Château - 

Louis Chedid - Julien Clerc - Nicole Croisille - Dallas - David et Jonathan - Michel Delpech - Sacha Distel - Dorothée - 

Michel Drucker - Yves Duteil - Elsa - Jean-Pierre Foucault - Roland Giraud - Richard Gotainer - Félix Grey - 

Serge Guirao - Johnny Hallyday - Robert Hossein - Images - Jairo - Véronique Jannot - Patricia Kaas - Kimera - 

David Koven - Gilles Lacoste - Jean-Luc Lahaye - Francis Lalanne - Serge Lama - Philippe Lavil - Herbert Léonard - Lio - 

Marie Myriam - Didier Marouani - Mireille Mathieu - Fred Mela - Macha Meryl - Eddy Mitchell - Pierre Mondy - 

Gilbert Montagné - Éric Morena - Nana Mouskouri - Georges Moustaki - Thierry Mutin - Nacash - Nicoletta - 

Florent Pagny - Vanesa Paradis - Popeck - Jakie Quartz - Rachid - Serge Reggiani - Renaud - Line Renaud - 

Pierre Richard - Dick Rivers - Patrick Sabatier - Henri Salvador - Michel Sardou - Shushana - Alain Souchon - 

Linda de Suza - Jean-Marc Thibault - François Valéry - Marina Vlady - Laurent Voulzy - Jacques Weber

Renaud chante la deuxième phrase du premier couplet soit : "Tes enfants bâtiront plus fort."

 

Choeurs : Tes printemps fleuriront encore, Tes beaux jours renaîtront encore
Florent Pagny : Après l'hiver, Après l'enfer Poussera l'arbre de vie
Choeurs : Pour toi Arménie
Vanessa Paradis :Tes saisons chanteront encore
Renaud : Tes enfant bâtiront plus fort
Eddy Mitchell : Après l'horreur, Après la peur
Julien  Clerc : Dieu soignera ton sol meurtri, Pour toi Arménie

De Souza/Mouskouri : Le monde s'est levé, Le monde est avec toi
Pour toi peuple oublié Il a ouvert son cœur Il a tendu ses bras

Patrick  Sabatier : Tes printemps fleuriront encore, Tes beaux jours renaîtront encore
Alain Souchon/Elsa : Après l'hiver Après l'enfer
Guy Montagné : Poussera l'arbre de vie
Jean-Luc Lahaye : Pour toi Arménie
Yves Duteil : Tes saisons chanteront encore
Marcel Amont : Tes enfants bâtiront plus fort
Gilbert Bécaud : Après l'horreur Après la peur
Charles Aznavour : Dieu soignera ton sol meurtri
Serge Lama : Pour toi Arménie

Mireille Mathieu : Et même si tu maudis ton sort
Herbert Léonard : Dans tes yeux je veux voir
Images : Arménie Une lueur d'espoir

Michel Sardou : Une flamme, une envie De prendre ton destin
Entre tes mains A bras le corps

Dorothée/Jairo :Tes printemps fleuriront encore
Voulzy/Jeannot : Tes beaux jours renaîtront encore
Dallas : Après l'hiver Après l'enfer
Poussera l'arbre de vie Pour toi Arménie
Halliday/Mitchell : Tes saisons chanteront encore
Nicoletta : Tes enfants bâtiront plus fort
Après l'horreur Après la peur
Dieu soignera ton sol meurtri
Pour toi Arménie

Arménie
Hayastann

 

 

"Pourquoi ces canons" de et avec Antoine

 

Ce duo a eu lieu dans l'émission télévisée "Star 90" en 1993.

 

La chanson "Pourquoi ces canons" date de 1966 et la version originale 

se trouve sur l'album "Les élucubrations" d'Antoine.

 

Pourquoi, pourquoi ces canons, au bruit étonnant
Pourquoi, pourquoi ces canons, pour faire la guerre, mon enfant

Pourquoi, pourquoi plus souvent, qu'on ne l'imagine
Faisons-nous la guerre aux gens ça fait marcher les usines

Pourquoi, pourquoi ces usines, qui n'ont rien qui vaille
Pourquoi, pourquoi ces usines ça donne aux gens du travail

Pourquoi, pourquoi ce travail, dur et fatigant
Pourquoi, pourquoi ce travail c'est pour gagner de l'argent

Pourquoi, pourquoi cet argent est-il donc si bon
Pourquoi, pourquoi cet argent pour acheter des canons

Pourquoi, pourquoi ces canons, qui nous coûtent tant
Pourquoi, pourquoi ces canons pour faire la guerre, mon enfant

 

 

"Quelque chose de Tennessee" de et avec Johnny Hallyday

 

Interprétée au mois de juin 2003 au Parc des Princes. Ce spectacle fut diffusé sur TF1.

 

On a tous quelque chose en nous de Tennessee
Cette volonté de prolonger la nuit
Ce désir fou de vivre une autre vie
Ce rêve en nous avec ses mots a lui
Quelque chose de Tennessee
Cette force qui nous pousse vers l'infini
Y'a peu d'amour avec tellement d'envie
Si peu d'amour avec tellement de bruit
Quelque chose de Tennessee
Ainsi vivait Tennessee
Le coeur en fièvre et le corps démoli
Avec cette formidable envie de vie
Ce rêve en nous c'était son cri a lui
Quelque chose de Tennessee
Comme une étoile qui s'éteint dans la nuit
A l'heure ou d'autres s'aiment a la folie
Sans un éclat de voix et sans un bruit
Sans un seul amour, sans un seul ami
Ainsi disparu Tennessee
A certaines heures de la nuit
Quand le coeur de la ville s'est endormi
Il flotte un sentiment comme une envie
Ce rêve en nous avec ses mots a lui
Quelque chose de Tennessee

 

"Santiano" de et avec Hugues Aufray

 

Interprétée lors d'un concert pour l'Éthiopie à la Courneuve.

 

C'est un fameux trois-mâts fin comme un oiseau hisse et ho Santiano
Dix huit noeuds quatre cent tonneaux je suis fier d'y être matelot

Tiens bon la vague tiens bon le vent hisse et ho Santiano
Si Dieu veut toujours droit devant Nous irons jusqu'à San Francisco

Je pars pour de longs mois en laissant Margot hisse et ho Santiano
D'y penser j'avais le coeur gros en passant les feux de Saint-Malo

REFRAIN

On prétend que là-bas l'argent coule a flot hisse et ho Santiano
Eau trop or au fond des ruisseaux j'en ramènerai plusieurs lingots

REFRAIN

Un jour je reviendrai charge de cadeaux hisse et ho Santiano
Au pays j'irai voir Margot a son doigt je passerai l'anneau

Tiens bon la vague tiens bon le vent hisse et ho Santiano
Sur la mer qui fait le gros dos nous irons jusqu'à San Francisco

 

 

"Touchez pas à la mer" de et avec Antoine

 

Interprétée dans l'émission télévisée "Star 90" en 1993.

La mer m'a dit " Antoine, toi qui chantes à la radio
tu devrais dire aux gens d'un peu moins faire les idiots,
d'essayer de comprendre, qu'il est peut-être encore temps
de sauver, de la planète, le plus important "
J'ai regardé les vagues, les nuages et l'horizon
j'ai repris ma guitare, j'ai chanté simplement :

Touchez pas à la mer
ne dressez pas de frontières sur l'Océan
Touchez pas à la mer
ne plantez pas de barbelés dans les lagons
Touchez pas à la mer, non non non non ;
touchez pas à la mer.

Touchez pas à la mer
épargnez les baleines et les grands oiseaux blancs
Touchez pas à la mer
gardez un peu d'eau claire pour vos petits enfants
Touchez pas à la mer non non non non
Touchez pas à la mer

Même si vous bétonnez, les cinq continents
pour que cinq milliards d'autos y tournent en rond
Même si vous deversez dans les lacs les rivières
la lie empoisonnée des centrales nucléaires

Touchez pas à la mer
ne dressez pas de frontières sur l'Océan
Touchez pas à la mer
ne plantez pas de barbelés dans les lagons
Touchez pas à la mer, non non non non ;
touchez pas à la mer.

Touchez pas à la mer
épargnez les baleines et les grands oiseaux blancs
Touchez pas à la mer
gardez un peu d'eau claire pour vos petits enfants
Touchez pas à la mer non non non non
Toucher pas à la mer

même si vous transformez les cités en prisons
en cibles pour les fusées et les bombardiers géants
Même si vous détruisez dans le fer et le sang
les fruits de cinq mille années de civilisation

Touchez pas à la mer
ne dressez pas de frontières sur l'Océan
Touchez pas à la mer
ne plantez pas de barbelés dans les lagons
Touchez pas à la mer, non non non non ;
touchez pas à la mer.

Car lorsque la terre entière ne sera plus que gravats
alors c'est du fond des mers que la vie renaîtra

Touchez pas à la mer
ne dressez pas de frontières sur l'Océan
Touchez pas à la mer
ne plantez pas de barbelés dans les lagons
Touchez pas à la mer, non non non non ;
touchez pas à la mer.

Touchez pas à la mer
épargnez les baleines et les grands oiseaux blancs
Touchez pas à la mer
gardez un peu d'eau claire pour vos petits enfants
Touchez pas à la mer non non non non
Touchez pas à la mer

Touchez pas à la mer
ne dressez pas de frontières sur l'Océan
Touchez pas à la mer
ne plantez pas de barbelés dans les lagons
Touchez pas à la mer, non non non non ;
touchez pas à la mer.

Touchez pas à la mer
épargnez les baleines et les grands oiseaux blancs
Touchez pas à la mer
gardez un peu d'eau claire pour vos petits enfants
Touchez pas à la mer non non non non
Touchez pas à la mer

 

"Travailler, c'est trop dur" de et avec Julien Clerc

 

Enregistrée sur le cd live "Julien le 4 octobre", enregistrement d'une soirée 

où Julien Clerc avait convié d'autres artistes pour des duos.

Travailler, c'est trop dur, et voler, c'est pas beau,
D'mander la charité, c'est quéqu'chose j'peux pas fair'
Chaque jour que moi j'vis, on m'demande de quoi j'vis
J'dis que j'vis sur l'amour, et j'espère de viv' vieux !

Et je prends mon vieux ch'val, et j'attrap' ma vieille selle
Et je sell' mon vieux ch'val pour aller chercher ma bell'
Tu connais, c'est loin d'un grand bout d'là, de Saint-Antoine à Beaumont
Mais le long du grand Texas, j'lai cherchée bien longtemps.

Et je prends mon violon, et j'attrap' mon archet,
Et je joue ma vieille valse pour fair' le monde danser
Vous connaissez, mes chers amis, la vie est bien trop courte
Pour se faire des soucis, allors..., allons danser !

 

 

 

 

Pour m’écrire :  mailto:patkurzen@hotmail.com