L'Univers de Renaud

                                    

Toutes les chansons en relation plus ou moins directe avec le chanteur énervant

 

 

Les pièces rares de Renaud

Le ptit bal du samedi soir et autres chansons réalistes

Les chansons de Cant'el Nord

Molly Malone et autres chansons irlandaises

Les reprises par Renaud avec d'autres

Les reprises par Renaud seul

Les reprises de Renaud par d'autres

Renaud chante avec les autres ses oeuvres

Les hommages et les citations par d'autres

Les enfoirés

Renaud écrit et compose pour les autres

Les parodies, adaptations et imitations par des artistes

Les reprises et adaptations dans d'autres langues

 

 

"Renaud" par Ankha

 

Figure sur le premier album du chanteur intitulé "Le monde d'Ankha" paru en 2010

 

"Renaud, mon voisin et mon frère
A travers toi que j’ai grandi
A coté de Gérard Lambert
Dans ma banlieue rouge fleurie

Renaud, mon pote et mon grand frère
Du temps d’Hexagone interdit
Je t’ai connu lors d’un concert
Ainsi que la mère à Titi

Au fond de moi de la colère
Quand comme un Angelo flippé
Dans ta période de galère
J’aurai balancé la télé

Tu as su faire machine arrière
Tu as surmonté tes chagrins
J’espère bien qu’un jour sur la terre
Fera idem le genre humain

De tes ballades tu peux être fier
Combien de bécanes ont fleuries
Si l’homme ne nous prend pas la mer
Alors tu auras réussi


Si j’écris de belles paroles
Dans mes tiroirs elles sont tapies
Mon idée, j’avoue, un peu folle
C’est de savoir ce que t’en dis

J’ai bien les deux pieds sur la terre
Et mon objectif dans la vie
D’apprendre une vie douce amère
A mes quatre enfants endormis

Renaud, mon voisin et mon frère
Accorde moi, pour un avis
Même de l’autre coté de la terre
Trente minutes de ta vie


Tu as su faire machine arrière
Tu as surmonté tes chagrins
J’espère bien qu’un jour sur la terre
Fera idem le genre humain

De tes ballades tu peux être fier
Combien de bécanes ont fleuries
Si l’homme ne nous prend pas la mer
Alors tu auras réussi
"

 

 

 

"La chanson à Renaud" par Alexandre Belliard

 

Figure sur le deuxième album de ce chanteur québecois paru en 2007 : "Demain la peur"

 

"Le p'tit gavroche du quatorzième,
joueur de guitare à casquette,
et tous les soirs sur les trottoirs
c'est le ptit bal du samedi soir
de l'Hexagone à la Coupole
pour une société qui t'aura jamais.
Tu chantes les ruelles de Paname
et ses odeurs, ses barricades.

Plus tard est venu le loubard,
les poings serrés et le blouson.
De la mob à la Harley,
de l'usine à la prison,
tu chantes tous les p'tits métiers,
les manouches et les bastons,
les greluches un peu paumées,
les tatouages et les bistrots.

A jamais, chante la liberté,
les enfants qui flânent sur le pavé
les poings des mots, crachés dans un micro .
Y a bien d'quoi faire la chanson à Renaud,
d'quoi faire la chanson à Renaud

Le mistral venu t'emporter
chante la tendresse, il chante Lola.
L'océan remplace le pavé,
la moto devient un trois mâts.
Il y aura toujours l'amitié
qui tient chaud, et Pierrot,
les copains, les coquillettes,
la bière et les caniveaux.

A jamais, chante la liberté
les enfants qui flânent sur le pavé
les poings des mots, crachés dans un micro.
Y a bien d'quoi faire la chanson à Renaud

Pour les FM à gerber,
pour les guerres, les injustices
pour haine, drapeaux et armées,
des seringues bien chargées qui fixent.
Tu chantes tous ceux que tu as aimé
avec les goldos dans la voix.
Des Bastilles à faire tomber,
même si t'es un peu fatigué
...et l'amour au dessus des lois.

A jamais, chante la liberté
les enfants qui flânent sur le pavé  
les poings des mots, crachés dans un micro.
Y a bien d'quoi faire la chanson à Renaud

 

 

"Ben alors quoi" par Marie Cherrier

 

Figure sur le deuxième album de cette chanteuse paru en 2007 : "Alors quoi"

 

J'te regrette le chanteur énervant

bont'as l'droit d'plus être énervé

mais j'peux pas l'croire y a encore tant

à protester et à pleurer.

 

M'dis pas qu't'as fait ton dernier bal

qu'ta gueule d'aminche à la corde au cou

qu'tu t'es rangé pour une dame

qui t'tient maintenant par le licou.

 

Allez, dis-lui Adieu minette

que jamais on aura ta peau

qu't'as des caillasses plein tes chaussettes

si on veut r'tourner ton manteau.

 

J'me dis quand-même que j'te pardonne

d'nourrir ton blé pour ses cheveux

j'me dis quand-même que tu déconnes

je ne me retrouve plus dans tes yeux.

 

Elle t'a décollé de ton zinc

bon ça j'peux pas lui en vouloir

mais pour t'coller sur TF1

j'ai du regarder pour y croire.

 

Allez, dis-lui Adieu minette

qu'les filles honnêtes t'y crois pas trop

que tu veux garder ta casquette

pas faire l'pantin sur un plateau.

 

Ya eu Dylan avant toi

ben alors quoi t'avais promis

ça y est tu es tombé du toit

l'p'tit chat est mort pour une souris.

 

Alors c'est l'feu vert aux pourris

aux avocats de Bhopal

aux militaires, à la nuit,

à la pollution d'notre étoile.

 

Au massacre des indiens,

à l'école où on n'apprend rien

l'sirop de la rue ne soigne plus

et toi t'abandonnes, j'y crois plus.

 

Allez, dis-lui Adieu minette

que toi tu préfères les oiseaux,

que plus on vole, moins on s'achète

que'st-ce que tu fous, j't'attends bien plus haut.

 

Allez ici j'vais m'arrêter

parce que je t'aime, parce que tu l'aimes

c'est pas de la jalousie tu sais

et ô grand jamais de la haine

 

Mais j'voulais qu'tu fouilles dans mon sac

bien au fond j'y gardais planqué

pleins de stimorol en vrac

ainsi soit-il, vive les mariés.

 

Pour moi tu restes marchand d'tendresse

et jamais on aura ta peau

ton cassoulet pour ta gonzesse,

et tes rengaines dans les ghettos.

 

 

"C'est combien pour ton flingue" par Gauvain Sers

 

 

"Comme dit Renaud" par Nat Buffo

 

Sorti en 45 tours, un peu après "Atmosphère" le seul tube de cette chanteuse à voix "arletty-enne"

"Me jette pas"  est également cité au moment du refrain : 

 

J’te piquerai plus tes clopes, j’frai du vrai café
J’essaierai d’lire aut’chose que des bandes dessinées
J’te squatterai plus ton vieux perfecto préféré
Promis, juré

J’mettrai plus jamais d’flotte dans le Château Margaux
J’te prendrai plus la tête avec Al Pacino
Et j’irai au football, même si j’y comprends rien
J’trouverai ça bien

Comme dit Renaud « M’jette pas »
Comme dit Brel « Me quitte pas »
J’sais qu’j’suis pas un cadeau
Que j’fais jamais c’qu’il faut
J’me gourre toujours de mot
Si j’sais pas dire « je t’aime »
C’est p’têtre parce-que je t’aime

J’te f’rai plus jamais l’plan de j’retourne chez ma mère
Vu que j’sais pas où c’est et qu’j’ai rien à y faire
J’ramènerai plus tous les chiens paumés du quartier
Promis, juré
J’dirai plus à ta mère que c’est rien qu’une fausse blonde
J’frai semblant d’croire ton père quand y s’prend pour James Bond
J’me f’rai couper les tifs comme la fille en photo sur ton piano

Comme dit Renaud « M’jette pas »
Comme dit Brel « Me quitte pas »
J’sais qu’j’suis pas un cadeau
Que j’fais jamais c’qu’il faut
J’me gourre toujours de mot
Si j’sais pas dire « je t’aime »
C’est p’têtre parce-que je t’aime

Comme dit Renaud « M’jette pas »
Comme dit Brel « Me quitte pas »
J’sais qu’j’suis pas un cadeau
Que j’fais jamais c’qu’il faut
J’rate toujours un métro
Si j’sais pas dire « je t’aime »
C’est p’têtre parce-que je t’aime

 

 

"De Renaud à Renard" par le groupe Tamaris

 

Hommage créé par ce groupe et enregistré sur l'album "Patati et Patata" en 2003

 

Je voulais te remercier.
Pour ce temps, tous ces moments
Où tu m'as accompagné.
Ca fait maintenant vingt ans
Que tu es à mes côtés.

J'te connais depuis plus longtemps
Que la mère de mon enfant.
C'est avec toi que j'ai passé
Mes plus grandes solitudes mais pas seulement,
Sont aussi des moments d'amitié en te chantant.

Et pourtant,
Tu ne me connais pas.
Tu ne sais même pas qui je suis.
Moi, je te connais par cœur,
Des fois ça fait même un peu peur.

Refrain

De Renaud à Mister Renard
Un accordéon, une guitare,
Pas trop d'eau dans son ricard.
Romano, ou encore loubard
Pas tendre pour les flicards
Plein d'amour pour les minots
Il trouve toujours les mots
Pas comme moi qu'ai même plus de rimes en "ar"

Déjà tout petit je chantais en verlan
Ta tête floquée sur un tee-shirt trop grand
Tes photos plein ma tapisserie
Je trouvais ça beaucoup moins chiant
Que les chants qu'à l'école on nous apprend.

Je me suis même teindu les cheveux;
Heureusement que tu n'avais pas la barbe
Parce qu'à dix ans malheureux
J'pense que ça aurait fait un peu zarb'

Même ma voiture y est passée
Ta tête sur la tôle froissée
Par un chauffard qui devait
Certainement pas te saquer.

Refrain

Comme le dit si bien San Antonio
Nous te serons éternellement reconnaissants
De faire le boulot
De Verlaine et de Rimbaud
Avec des mots de bistrot.

Dans tes chansons les gens se reconnaissent.
Tu chantes pour ta gonzesse,
Tu ne caches pas ta tristesse
Et parles avec amour de sa grossesse

Et c'est des milliers de gajots
Qui se retrouvent dans tes mots,
Dans la détresse
De Manu, d'Angelo,
De l'amour d'Lola et d'Pierrot.

 

 

"Des belles et des moches" par Niobé

 

Son album "De l'humain dans nos affaires" est sorti en 2004. 
En dos de couverture figure ce "Petit poeme à Mossieur R" :

"Merci Mossieur R
de nous avoir secoué
Maintenant qu'on est debout
Tu peux t'en aller

Merci Mossieur R
Puissent ces bagarres
nous unir entre frères
et remettre ainsi
de l'humain dans nos affaires."


Et dans l'album une chanson "Des belles et des moches" est dédiée à Renaud.

 

"J'en ai chanté des chansons

des belles et puis des moches.

Y'en a deux, trois qu'ont plu aux gens

Les aut', j'les ai r'mises dans ma poche.

 

Une chanson ça mange pas d'pain

J'les fais en trois coups d'cuillère à pot

Seulement voilà, y en a des qui sont bien

puis les miennes qu'on oubliera bientôt.

 

J'en ai chanté des chansons

Pis des pots j'en ai bu des litres.

Comme ça au comptoir j'faisais l'con

Oh pardon, j'voulais dire : j'faisais l'pitre.

 

J'en ai chanté des chansons

Ca m'fait drôle, ça m'envoie en l'air,

ça m'fait comme un mec en prison

qu'on laisserait sur un bateau prendre la mer.

 

Seulement moi, ma mère c'est tout p'tit

Vu d'chez moi, on dirait presque une flaque

Et le navire sur lequel je m'enfuis

A la form d'un verre de cognac.

 

J'en ai chanté des chansons

pour m'faire des filles que j'me fais pas,

mais j'm'en fous d'passer pour un con

Oh pardon ! et puis merde pardon d'quoi.

 

J'en ai chanté des chansons

Après tout, moi y a qu'ça que j'sais faire.

On m'dit: t'es pas piqué des hannetons

Mais j'préfère dire qu'j'ai du caractère.

 

J'habite une pension vers Denfert,

z'ont d'l'humour, c'est l'hôtel Paradis.

Le soir j'fume en douce dans les waters,

parce que dans les chambres c'est interdit !

 

J'en ai chanté des chansons,

Y a des nuits où tout seul j'me les gueule.

Un soir, j'me ferai sauter le caisson,

Oh pardon ! j'voulais dire : J'me sens seul.

 

J'en ai chanté des chansons,

des belles et pis des moches...."

 

 

"Hommage à Renaud" par Bruno Masure

 

Ce texte, calqué sur "Peau aimé" a été lu par Bruno Masure dans 

"Vivement dimanche prochain", le 23 juin 2002

 

Renaud, il est moins  tombeur que Rudolph Valentino,

Moins chiraquien que Line Renaud,

Moins calculateur que le docteur Ogino,

Moins costaud que le regretté Lino,

Moins comique que Fernand Raynaud,

Moins riche surtout que Fernand Arno,

Mais aussi généreux que Cyrano.

 

Formidable poète comme Robert Doisneau ou Raymond Queneau,

Plus hermétique que la ligne Maginot,

Et plus bandant que Bonnot,

(La fameuse bande à Bonnot) 

Il fréquente davantage les cheminots  

Que les cercles patronaux

Qui soumettent les travailleurs aux rythmes  infernaux !

 

Il préfère Amsterdam et ses canaux

Que les palaces de Lugano ;

En attendant un nouveau triomphe à Bobino,

Croyez moi ce Boucan d’ Enfer,

Le dernier CD de l’ami Renaud

Va  faire du bruit dans le Landerneau

... et c’est signé NONO !

 

 

"Je vieillis avec lui" par le duo Camel & On

 

Superbe hommage rendu par ce duo à textes toulousain paru sur leur album "Dieu s'en fout" en 2007

 

"Quand il peignait sa banlieue rouge aux bâtiments de béton gris,

moi je nichais dans un ancien bouge au parfum de hareng moisi.

Quand il dénudait son coeur doux, je confiais mon nom de baptême

La voisine d'en dessous, princesse de mon HLM.

 

Mais je vieillis avec ses chansons, ses poemes, ses mélopées,

Je ne blondis pas ma toison, et malgré tout le coeur, le coeur y est.

 

Quand avec de nombreux poivrots, il liquidait quelques godets,

moi je ruinais le zinc des bistrots avec mon compère Dédé.

Et chaque fois qu'il s'amourache d'une révolte, d'un combat,

moi, je m'en vais crier mort aux vaches, à bas les patrons, les bourgeois.

 

Et je vieillis avec ses histoires, ses poemes, ses mélopées.

Je n'ai jamais, jamais de blouson noir mais malgré tout le coeur, le coeur y est.

 

Quand il s'est affirmé morgane du fruit de ses ébattements,

moi j'honorais d'un épais havane ton fabuleux accouchement.

Quand il se souvient de Bruand, teinté d'un peu de nostalgie,

moi, moi je revois Monsieur Séchan qui m'accompagne et qui me conduit.

 

Et je vieillis avec ses sonnets, ses poemes, ses mélopées.

Je n'ai pas les jambes arquées, non, mais malgré tout le coeur, le coeur y est.

 

Et je vieillis avec ce trouvère, ses poemes, ses mélopées.

Je lui offre ce dernier vers, c'est dans son bistrot préféré.

Ce dernier vers, c'est dans son bistrot préféré."

 

 

"L'ami Renaud" par Les Fous Gueux

 

Un groupe de chanson "irish-realiste" de Moselle, qui a écrit un joli petit hommage paru en 2006

sur leur album "Gros temps dans la cambuse"

 

"Je suis entré dans le bistrot avec ma guitare sur le dos,

y avait là tous mes frangins, ils étaient plus vraiment à jeun.

J'ai posé sur le comptoir un peu d'oseille gagné au noir.

On s'est pris une piquette, on a poussé la chansonnette.

 

On a chanté "Du rhum des femmes" et "Brave Margot",

"Dès que le vent soufflera" et "Santiano"

On a chanté "Du rhum des femmes" et "Brave Margot",

"Dès que le vent soufflera" et "Santiano"

 

On a chanté toute la nuit sans même qu'il y ait une goutte de pluie,

on s'est fait tout l'répertoire, chansons d'marins, chansons à boire.

Y en avait un dans l'assistance qui s'prenait pour l'roi d'Byzance.

Fallait que j'me retienne, j'lui défonçais sa boìte cranienne.

 

On a repris "Du rhum des femmes" et "Brave Margot",

"Dès que le vent soufflera" et "Santiano"

On a repris "Du rhum des femmes" et "Brave Margot",

"Dès que le vent soufflera" et "Santiano"

 

On s'est r'trouvés sur l'paillasson, devant l'bistrot et en caleçon.

V'là qu'la maréchaussée dans l'saladier nous a jetés.

On a fini dedans l'cachot sans même un verre pour l'apéro,

mais comme on était encore chauds, on a r'chanté aussitôt.

 

On a chanté "Ma liberté", "le pénitencier"

"Le galérien" et "la fille du geôlier"

On a chanté "Ma liberté", "le pénitencier"

"Le galérien" et "la fille du geôlier"

 

Vous allez m'dire que ce morceau, on dirait bien qu'c'est du Renaud,

c'est vrai qu'ça y ressemble un peu, sauf qu'les accords sont bien boiteux.

Je sais qu'jamais j'pourrais aller dedans son bistrot préféré.

Faut que j'me fasse une raison, alors je chante ses chansons.

 

"Société tu m'auras pas", "Mistral gagnant",

"Dès que le vent soufflera", "Morts les enfants"

"Société tu m'auras pas", "Mistral gagnant",

"Dès que le vent soufflera", "Morts les enfants"

 

Faut dire qu'l'ami Renaud, je l'aime bien, c'est le plus beau.

Il est comme moi, il aime Brassens, de tous les poetes le prince.

Moi depuis qu'j'fais d'la guitare, heureux je chante dans les bars,

je paie même la SACEM, pour qu'il touche un p'tit dixième.

 

Sur "la chanson du loubard", "Willy Brouillard",

500 motards sur la ligne de départ.

Sur "la chanson du loubard", "Willy Brouillard",

500 chauffards sur la ligne de départ.

 

Mes amis, ça fait un bail qu'au fond de ma campagne,

j'écoute ses chansonettes, peinard dans ma camionette.

Toutes ces chansons qui me hantent, à force comme lui je parle, je chante.

J'ai même des tiags et un blouson avec dessus des écussons.

 

de "Société tu m'auras pas", "Mistral gagnant",

"Dès que le vent soufflera", "Morts les enfants"

de "Société tu m'auras pas", "Mistral gagnant",

"Dès que le vent soufflera", "Morts les enfants"

 

Sur "la chanson du loubard", "Willy Brouillard",

500 motards sur la ligne de départ.

Sur "la chanson du loubard", "Willy Brouillard",

500 motards sur la ligne de départ."

 

 

"Chanson pour Renaud" par Les P'tits Yeux

.

Groupe brestois qui a écrit ce petit hommage sur le mode musette.

Il se trouve sur leur troisième album : "Changer d'ère", sorti en 2014.

 

J' cause au nom d' une génération
façonnée dans une gueule de bois
qui a trouve sous ton blouson
l' espièglerie quelle n' avait pas
derrière ton cuir, moi j' ai puisé
dans ce cœur gros comme une bonbonne
un concentré d' humanité
que t' as fait rimer comme personne.

Si j' me suis projeté dans le noir
comme les rêveurs de mon espèce
c' est bien le bleu de ton regard
qui a embelli ma jeunesse
J' ai croisé des marchands d' cailloux
qui venaient prêcher la bonne parole
mais ce sont les tiennes avant tout
que je fredonnais à l' école.

Ton foulard c' est mon étendard
ton humanisme ma dynamo
Si l' philanthrope avait un nom
peut- être s' appellerait- il Renaud

T' en as bousculé des moutons
t' en as fait sortir du troupeau
mais pour les rendre un peu moins cons
fallait quand même se lever tôt
Les petites graines de liberté
grandissent à l' ombre des poltrons
c' est dans mon cœur ensoleillé
qu' elles ont donné des rejetons

Comme toi je pisserais sur les murs
de cet hexagone répulsif
mais l' roi des cons à la dent dure
et serre toujours fort son canif
Il met encore au pilori
et l' étranger et l' inconnu
les charognards n' ont pas vieilli
et la stupidité non plus.

Ton foulard c' est mon étendard
ton humanisme ma dynamo
Si l' indigné avait un nom.
peut- être s' appellerait- il Renaud

Moi pour faire pleurer mes gonzesses
je me suis vu chanter la tienne
manu, pierrot et leur tendresse
m' ont dispensé de bien des peines
Je te dois quelque nuits d amour
de quoi crier à l' imposture
peut-être même à un détournement
de passion pure et dure.

Si ton argot a su faire tic
dans l' esprit de mes bohémiennes
c' est qu' tu l' as rendu poétique
Toi l' hypnotiseur de sirène
chanter les femmes par dévotion
c' est l' art du génie populaire
toutes les frangines te le rendront
à part bien sûr Mme Thatcher.

Ton foulard c' est mon étendard
ton humanisme ma dynamo
Si l' romantique avait un nom
peut- être s' appellerait- il Renaud

Réinventer des vies nouvelles
pour nos enfants ou pour nos frères
certains s' y sont brulés les ailes
toi tu t' es noyé dans ton verre
Les belles illusions abandonnent
même les plus fines des grandes gueules
dans le sillage d une p'tite conne
tu as du souvent te sentir seul.

Mais si je t' ai donné quitus
pour embrasser tous mes espoirs
c' est qu' tu représentais bien plus
qu' un simple chanteur rouge et noir
Ton amour des arbres ,des oiseaux,
face aux belliqueux demeurés
m' a élevé presque aussi haut
que les fruits de ton oranger

Ton foulard c' est mon étendard
ton humanisme ma dynamo
Si l' utopique avait un nom
peut- être s' appellerait- il Renaud


Toi l' éternel rouge gorge
toi l'amoureux de Paname
toi qui n a plus de sucre d'orge
pour adoucir ton vague à l âme
La nostalgie t'a fait marron
au devant des mistrals gagnants
mais nom de dieu que c' était bon
avec toi d' remonter le temps

J'cause au nom d une génération
façonnée dans une gueule de bois
qui a trouvé derrière ton nom
toutes les vertus qu' elle n avait pas
Moi j'me suis fais un peu fleur bleue
loin des fétichistes abrutis
pour te chanter Renaud mon vieux
le juste sens du mot.... MERCI

 

 

"Le cendrier" par Marc Aymon

 

Chanteur suisse qui interprète divinement cette chanson sur scène en hommage

à l'un des ses maîtres, Renaud ! Elle figure également sur son premier album "L'astronaute" (2006)

 

Salut Renoir, ça fait longtemps

que j't'ai pas vu près d'chez moi

toujours ta clope et ton Ricard

y t'perdront pas

Jamais trop loin du cendrier

quelques habitudes à ces comptoirs

Tes yeux qui saignent,

les blessures de sales histoires.

 

Tu m'avais promis pourtant que t'allais pas vieillir

parce que les héros y meurent jamais,

que c'est pas l'temps qui te tuerait.

Pas vieillir et pas devenir comme tous ces gens

qui ne font plus rèver leurs enfants

qu'un jour le silence a brisé

comme ces cendriers.

 

Autour du bar de nos amours

Finis les éternels printemps.

Les roses se fanent

à l'espoir de regoûter l'antan.

Leur dire je t'aime dans ces instants

qui peu à peu avec le vent s'oublient

Ces mots, ces gestes,

qui ne veulent plus rien dire.

 

On s'était promis pourtant qu'on allait pas vieillir

parce que les héros y meurent jamais,

que c'est pas l'temps qui nous tuerait.

Pas vieillir et pas devenir comme tous ces gens

qui ne font plus rèver leurs enfants

qu'un jour le silence a brisé

comme ces cendriers.

 

Salut Renoir, ça f'sait longtemps

que j't'avais pas vu près d'chez moi

toujours ta clope et ton Ricard

y t'perdront pas.

Jamais trop loin du cendrier

quelques habitudes à ces comptoirs

Tes yeux qui saignent,

les blessures de sales histoires.

 

Et tu m'avais promis que t'allais pas vieillir

parce que les héros y meurent jamais,

que c'est pas l'temps qui nous tuerait.

Pas vieillir et pas devenir comme tous ces gens

qui ne font plus rèver leurs enfants

qu'un jour le silence a brisé

comme ces cendriers.

 

T'arrives bientôt à cinquante berges

et moi à mes vingt ans.

On finira ensemble à ces comptoirs à la con

Dans le silence du vent.

Dans le silence du vent.

 

 

"Ma chanson pour Renaud" par Nicolas Reynaud

 

Cette chanson a été interprétée en public et on peut en retrouver un enregistrement vidéo

 

Ca fait une sacrée paye que tu traînes dans ma vie

Et qu’tu m’chantes que ce monde a un vrai goût d’moisi

Ca fait une sacrée dose de soupe empoisonnée

Comment tu veux qu’après je puisse me résigner

 

Moi j’étais qu’un marmot, tu parlais d’matins blêmes

et j’prenais mon quatre heures en écoutant Germaine

Tu parlais d’politique, de bourgeois et d’prolos

Et j’comprenais pas tout à JoJo l’démago

 

J’aimais bien ta dégaine et j’comprenais tes mots

J’portais un bandana et même un perfecto

Un jean une mobylette une paire de santiago

Et j’aurais bien voulu qu’mon prénom soit Pierrot

 

Puis j’ai grandi peinard au fond de ma banlieue

J’ai fumé des pétards pour pas devenir vieux

rencontré des gonzesses, p’tites filles des sombres rues

Qui m’ont déchiré l’coeur quand tu chantais Manu

 

Et j’ai roulé ma bosse aux douze coins d’hexagone

Et compris bien trop vite qu’c’était partout la zone

Et quand ils m’ont parlé de drapeaux et d’honneurs

Moi j’ai eu qu’une idée : leur chanter l’déserteur

 

Ils ont parlé, écrit, voulu tout expliquer

Ils t’ont laissé pour mort et bien récupéré

Moi j’ai crié bien haut qu’j’faisais partie des dingues

Qui savaient qu’tôt ou tard tu retrouverais ton flingue

 

Puis toi t’as pris la Mer, moi j’en ai trouvé une

Des comme ça j'étais sûr qu’il n’y en aurait qu’une

J’lui ai donné ma vie, elle m’a fait deux princesses

Et puis après quinze piges l’est r’montée dans sa caisse

 

J’étais fatigué de vivre et fatigué d’aimer

J’ai refermé le livre, j’me suis mis à chanter

C’ t’ un peu à cause de toi j’voulais pas qu’tu l’oublies

Ca f’sait une sacrée paye qu’tu traînais dans ma vie

 

J’aurais p’t’être dû attendre que t’aies tout raccroché

Pour offrir ma chanson à ta gloire passée

Mais c’est qu’une p’tite chanson, une lettre à un pote

C’est juste quelques mots, ma chanson pour Renaud.

 

 

"Renaud Reviens" par Guillaume Muller

 

Un hommage fait par un jeune chanteur qui a sorti en 2014 son premier disque.

 

Hey Mister Renard, ça c'est pas possible,

tu renonces à nous et à tes succès.

On te dois, c'est dingue, un manque invincible,

reviens-nous très vite, oublie tes excès.

 

Tu n'es pas le premier, tu n'es pas jugé,

rappelle-toi le soleil, les sommets franchis.

Tu t'es fait avoir, t'as été grugé;

qui est responsable si maintenant t'en chies.

 

On n'y est pour rien, ne nous fait pas le coup

de nous planter là comme d'autres avant toi.

T'en as sûrement marre, t'en as jusqu'au coup;

on n'en revient pas, on est tout pantois.

 

Laisse tomber tes oeillères et sors de ta tanière.

Ne te résigne pas, ne t'abandonne pas.

Plus aimé qu'énervant pour tes fans si fervents,

renonce à être aphone ou fais-le pour Malone.

 

Comme tous les rebelles tu es un peu fou,

t'aimes tes vieux démons et tu te rejettes.

Tu ignores ainsi l'amour qu'on te voue,

alors laisse ce zinc là où tu végètes.

 

T'es-tu pas perdu trop dans la déglingue,

par Brassens tu as été estimé.

Reprends ce que tu as appelé ton flingue

pour nous depuis longtemps tu es légitimé.

 

Hey docteur Renaud, tu casses la baraque,

tu en as vu d'autres, ne baisse pas les bras.

D'accord t'es pas bien; ben oui t'es patraque,

retrouve la santé que tu délabras.

 

Veux-tu bien que j'épluche ce texte que nous aimions,

où tu tançais Coluche et ce putain d'camion.

Que fais-tu aujourd'hui, vas-tu nous planter là.

Qu'est-ce que tu reproduis, à quand le prochain gala ?

 

Coluche s'est vautré avec sa moto.

Tu l'as donc chanté, pour toi qu'en est-il ?

dans quoi tu te vautres, arrête mon poto.

Oui Renaud reviens, t'es toujours utile.

 

Si ce n'est pour nous, que ce soit pour toi,

te traite pas de monstre et reprends ta place.

Ne pense surtout pas que l'on s'apitoie,

ne rien dire serait vraiment dégueulasse.

 

Et ne chante plus, si t'en as assez,

mais ne bousille pas ta vie, ton honneur.

Cherche plutôt à te débarrasser

des entraves à tes manquements de bonheur.

 

Chante Renaud, chante et dis la folie qui les tue.

Pour des textes inédits, reprends ton flingue et tue,

tue aussi le cafard, élimine le bourdon.

Fais la nique aux soiffards et laisse vivre tes doigts.

tue aussi le cafard, élimine le bourdon.

Fais la nique aux soiffards et Renaud laisse béton !

 

 

"Rock à Renaud" par Claude Nougaro

 

Un hommage de Claude Nougaro à Renaud. 

Cette chanson rock-twist se trouve sur l'album de Nougaro "Chansongs" paru en 1993. 

 

Claude Nougaro a interprété cette chanson au cours de l'émission tv "Star 90" en 1993.

 

Il porte un nom de bagnole
Mais il préfère les bateaux.
En c'qui concerne la fiole
Y'a du Viking et y'a du poulbot.
Autour du cou l'chiffon rouge,
Le p'tit foulard sec noué
Que son grand-père lui a donné.
Paraît qu'son grand-père, c'était un rouge,
Un homme taillé comme un roc.
Belle gueule et fière mine
Qu'avait longtemps joué du rock,
Avec sa pioche, pioche, pioche, dans la mine

Il est tatoué, vous savez.
Les yeux savamment délavés.
Le p'tit prince du gros pavé.

Il nous raconte ses patrouilles.
Vous sentez la rime venir.
C'est vrai, l'a pas froid aux couilles,
Renaud, il a de qui tenir.
Il fait des raids dans les zones.
Il disparaît dans des fugues.
Se glisse comme un chat jaune,
Dans un décor de poubelles qui fument
Il porte un nom d'chevalier,
Comme dans les contes médiévaux.
D'seigneur qui se fait saigner,
Quand sonne le cor à Roncevaux

Il est tatoué, vous savez.
Les yeux savamment délavés.
Le p'tit prince du gros pavé.

Sa guitare en as de pique,
Il casse le carreau des coeurs.
Gagne un trèfle astronomique
Avec ses gros tubes vélomoteurs.
Mais c'Bonaparte destroy,
Le v'là rev'nu tout cocoy,
Lorsque dans ses bras se love,
Sa Lolita sans Nabokov.
Alors il change de refrain,
Il a son âme sous la main.
L'voyou devant sa voyelle,
Par une flèche d'arc-en-ciel
Se sent le coeur transpercé.
Ainsi s'poursuit l'odyssée
D'messire Renaud Séchan,
A qui j'dédie ce chant

Il est tatoué, vous savez.
Les yeux savamment délavés.
Il en pince pour les pavés.

 

 

"Une chanson pour Renaud" par Olivier Daguerre

 

Ce morceau figure sur l'album "O Désirs" paru en 2006

 

 

 

"Alamo" par le rappeur Akhenaton

 

Renaud est cité : 

 

"La société m'aime pas, j'fais comme Renaud j'la baise"

C'est quoi l'probleme, d'ou je viens j'dois baigner dans la Seize"

 

 

"A quelle époque on vit" par Pierre Perret

 

Dans cette chanson, Pierre Perret veut bouter hors de France les anglo-saxons avec l'aide de Renaud.

 

"A coups d'accordéon
De musique et d'argot
Je m'en vais faire alliance
Avec le roi Renaud
Pour bouter les rosbifs
Avec les amerloques
Qui arrêtent pas de nous gonfler
Avec leur putain de rock"

 

 

"Amélie canon" par le groupe belge Cré Tonnerre

 

Renaud est cité : 

 

"Y a l'sous-commandant Marcos, vlà un poëte qui s'explique.

Y a Basta et Guerilleros, l'Mexique c'est pas l'Amérique,

Le Gloupier, José Bové, Renaud et Charlie Hebdo,

Dans leur vin y mettent pas d'eau et leur plume c'est leur couteau"

 

 

"Comme les zot" par le groupe Stupeflip

 

Renaud est cité dans cette chanson particulièrement déjantée.

On entend à un moment la phrase 

"Une bande de jeunes" 

 

 

"Direct au top 50" par Gogol 1er 

 

On entend un petit extrait de "Dans mon HLM" 

au début de la chanson "Direct au top 50" sur l'album "Ennemi public n°1" 

 

 

"Harley Davidson" par le groupe IAM

 

Dans "Harley Davidson" les paroles 

"Fait pas chier Bébert quand il répare sa pétrolette, ta ta ta..."

font référence  à la chanson "Gérard Lambert".

 

 

"Kiss me forever" par Julien Doré

 

Dans cette chanson parue en 2011 Julien Doré cite Renaud :

"Tiens les clefs de la punto
L'amour est dans le coffre
Y a mon disque de Renaud.
Tiens d'ailleurs je te l'offre"

"

"L'heureux Mix" par le groupe La Tordue

 

Un ver de "Chanson pour Pierrot" est cité : 

 

"Le temps des Cerises, 19 degrés au chaud on my radio

Pierrot mon gosse, mon frangin, mon poteau

Manque de classe with my pinces à vélo

Porque te vas comme un ptit coquelicot"

 

 

"Le guide du loubard" par le groupe 113

 

Renaud est cité : 

 

"Y a peu d'choses que je savoure

Mon auto-radio volé

Toujours une cassette de Renaud,

d'Aznavour"

 

 

"Le roi du Swing" par les Joyeux Urbains

 

Renaud est cité dans le deuxième couplet : 

 

"Quand j'ai eu du poil au menton
J'n'écoutais que des chansons
Avec des textes engagés
Comme Renaud, Téléphone ou Début de Soirée
(cherchez l'intrus)
J'étais certain que plus tard
Je chanterai le désespoir
Mais par ironie de sort
Il s'est avéré que j'avais tort"

 

 

"Les deux doigts dans la prise" par le groupe Les Rois de la Suède

 

Renaud est cité dans cette chanson qui figure sur l'album "Best of Vol. 1 (2010).

 

"Faut revenir aux eighties

quand Renaud, il avait la high

il était dans la tease"

 

 

"Les marioles" par le groupe Les blaireaux

 

Le nom de Renaud est cité dans cette chanson qui figure sur l'album "Les blaireaux en concert" (1998).

 

"Quand la haute fume des light en singeant le prolo 

Dans son bleu de travail, qui tire sur sa goldo

Quand la haute s'encanaille en écoutant Renaud

En concert à Versailles"

 

 

"Mai 88" par Gogol 1er 

 

Dans la chanson "Mai 88" (album "Ennemi public n°1") figurent les paroles : 

 

"Et puis Renaud passait 'un autre niveau, 

il tend la main à François pour plaire au populo"

 

en référence à l'amitié du chanteur pour François Mitterand.

 

 

"Noces d'amour" par Olivier Mottet

 

Le nom de Renaud est cité dans cette chanson qui figure sur l'album "Algérie" (2003).

 

"Ya eu Gainsbourg et sa Jane

Brassens et sa Jeanne,

Renaud qui se gène

d'fumer sa Marie-Jeanne

 

Moi, tranquillement,

A la Closerie des Lilas,

J'avale le temps,

le coeur gros comme ça"

 

 

"Putain c'que j'en ai marre" par Olivier Mottet

 

Dans cette chanson qui figure sur l'album "Hélas au Roxy", Olivier Mottet prend la voix de 

duvers artistes, dont Renaud, et lui fait dire :

 

"J'en suis peut-être pas, mais putain ce que j'en ai marre

Docteur Renaud.aud.aud, Mister Renard"

 

 

"Révolutionnaire"  par le groupe Gatineau

 

Ce groupe québecois cite Renaud a deux reprises dans cette chanson
qui figure sur leur deuxième album "Karaoké king" paru en 2011

 

"Elle était capable de citer tou’és tounes des
Cowboys Fringants · Disait qu’les tounes des
Loco Locass étaient des slogans · Écoutait
Renan Luce, Renaud pis Léo"

 

puis

"J’gratte ma guit par terre
coin Mont-Royal pis Saint-Hubert ·
Tout en chantant à tue-tête
Le retour de Gérard Lambert ! "

 

"Sur la colline" par Rit

 

Dans cette chanson qui figure sur l'album "Sans tambour ni trompette", 

le chanteur marseillais Rit reprend presque telle quelle une partie de "Fatigué" :

 

"Je voudrais bien être un arbre, me nourrir des orages 

Avoir la tête plus haut dans les nuages"

 

 

 

 

 

 

 

 

Pour m’écrire :  mailto:patkurzen@hotmail.com